Soyez le bienvenu sur un monde nouveau, un monde sauvage, un monde qui ne demande qu’à être apprivoisé! La promesse de Satisfactory, c’est du dépaysement d’une part, et d’autre part des moments magiques et hypnotisants en regardant vos constructions prendre vie et s’étendre. L’industrialisation, c’est maintenant! Votre planète a besoin de vos talents, vous allez devoir bien bosser pour parvenir à vos fins!

L’industrialisation au service de l’homme: Satisfactory !

Quand depuis tout petit tu es fan de Lego, n’est-il pas dès lors naturel de tomber amoureux de Minecraft? J’ai envie de répondre oui à cette question, mais encore faut-il franchir le cap et s’essayer au monde du jeu vidéo. Minecraft, c’est également de très (trop) nombreuses heures de jeu pour moi, mais aussi pour des tonnes de joueurs. Et ce succès est tellement ancré dans le monde vidéoludique, que nous avons eu le droit à tout un tas de déclinaisons plus ou moins satisfaisantes. Ici, Satisfactory s’essaie à nous donner envie de construire toujours plus, toujours plus grand, toujours plus impressionnant. En commençant par poser une petite base, qui n’aura de cesse de s’étendre sur les terres sauvages de ce monde que vous allez devoir coloniser.

Bienvenue chez vous

On constate vite quelques soucis au lancement du jeu, on est ici en early access après tout. Quelques ralentissements, quelques légers bugs qui viendront gêner notre expérience de jeu mais qui ne parviendront pas à venir à bout de notre envie de continuer à explorer ces terres plus ou moins hostiles. Ne soyez donc pas étonné cependant de mourir parfois de manière injuste, Satisfactory peut parfois se montrer cruel. Mais la mort n’est pas un frein à votre expansion, et si vous parvenez à remettre la main sur votre cadavre, vous n’aurez strictement rien perdu. Ouf! Il m’est arrivé de devoir me suicider après m’être fait bloquer contre un arbre, rien de trop grave donc. Juste un peu de randonnée à prévoir.

L’objectif ici va être de vous étendre. Votre base d’abord fort modeste, va prendre de l’ampleur et vos outils avec. Si vous commencez par devoir utiliser vos petites mains pour miner, très vite vous allez pouvoir construire vos premières machines. Tout sera automatisable et assez vite, c’est un spectacle hypnotisant de diverses machineries qui joncheront les terres de ce monde anciennement inhabité. Vous construirez une foreuse qui minera à votre place, puis une fonderie, avec un tapis qui acheminera vos minerais directement jusqu’à elle. Vous souhaitez utiliser les lingots pour en faire des barres? Pas de soucis, construisez alors un tapis qui conduira les lingots directement vers la machine qui les convertira en divers matériels. Toute cette machinerie sera alimentée par de l’électricité et des ressources que vous irez chercher dans la nature.

Votre base, votre chez-vous, on s’y sent bien

Seul, c’est bien; à deux, c’est mieux; plus, c’est la folie

Si le jeu en solitaire est déjà fort plaisant, c’est en multi que le jeu prendra tout son sens. Vous l’avez compris sans doute, mais plus vous allez vous étendre plus cela vous coûtera cher en ressources. Vous pourrez compter sur l’aide des autres joueurs pour vous fournir leur aide dans cette recherche, et dans vos constructions. Tels des petits fourmis travailleuses, vous pourrez collaborer pour étendre votre empire industriel plus vite et de manière plus efficiente.

Encore en early access, il faudra donc attendre un peu avant de pouvoir donner un verdict définitif sur Satisfactory. En l’état, le jeu se suffirait presque déjà à lui même. Riche par les découvertes que vous ferez en arpentant ce monde sauvage, par les rencontres hostiles que vous y ferez, par les constructions que vous mettrez en place, Satisfactory est un jeu solo, mais surtout coop qui vous régalera. Si vous êtes adepte de constructions, de réflexions et/ou d’explorations, il y a peu de chances que vous n’appréciez pas le voyage.

Au clair de la lune, mon ami Pierrot…

J’ai découvert ce jeu, je m’y suis plu et je me suis rapidement senti chez moi. Dommage qu’il ne soit pas encore optimiser pour les configs plus timides cependant. Difficile par exemple pour moi de pouvoir le streamer correctement, et pourtant je l’aurais voulu. Mais ce genre de soucis risque fort de disparaitre en cours de développement, alors que le contenu du jeu lui s’enrichira. En un mot: Satisfaisant! Et avec quatre de plus: Bien plus que cela!


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *