Nous sommes plus de 50 dans la même galère, sans arme, excités et prêts à en découdre. Parfois, il m’arrive de me demander pourquoi j’ai accepté de plonger dans cet enfer terrestre. Puis je me rappelle ce manque d’options d’un monde en ruine et la chance que j’ai de m’en sortir, de toucher la notoriété du bout des doigts et de devenir riche. Aujourd’hui, c’est mon dernier jour sur cette terre, mais je ne le sais pas encore et mes compagnons d’aventure, eux, ne le savent pas non plus…

Apex et Légendes

Apex Legends est un Battle Royal free-to-play qui vous plonge dans l’univers de Titanfall (une license malheureusement sacrifiée par Electronic Arts), mais qui en change drastiquement le gameplay. Vous allez jouer en compagnie de 2 autres personnes, avec qui vous formerai une escouade prêt à en découdre avec vos nombreux adversaires, 20 groupes – 60 joueurs, si vous avez le bon compte, vous êtes doués en math. Un concept simple, qui a fait ses preuves et qui trouve ici une version légèrement modifiée mais toujours familière du Battle Royal. La grosse différence va se jouer dans le teamplay et le fait que les personnages possèdent des capacités qui leur sont propres.

Commençons par ce qui marche et disons le tout de suite : Apex Legends, c’est du lourd et c’est une réussite. L’idée de forcer les joueurs à parcourir la carte ensemble est concluante et apporte une réelle composante stratégique supplémentaire, absente majoritairement chez la concurrence. On notera cependant quelques écueils mais dont les développeurs ont pris note ; par exemple le fait que quitter une partie (et donc abandonner vos coéquipiers) n’était pas pénalisant, cela le sera. Il sera donc plus compliqué de rage quit, ou de vouloir foncer tête baissée à l’autre bout de la carte en oubliant votre escouade, au risque de se faire tuer rapidement et de devoir attendre que la partie se finisse, sans avoir la possibilité de revenir à la vie. Parce que oui, vos copains de mésaventures peuvent et doivent vous porter secours pour vous remettre en course, même si vous êtes morts comme une petite larve sans skill. Le teamplay est réellement le cœur du gameplay d’Apex Legends

Docteur Qui?

Autre particularité, les Légendes. Qui sont-elles ? Ce sont les personnages qui vous seront proposés. Chaque personnage possède son propre set de mouvement et ses capacités uniques. Cela ne déséquilibre pas le jeu, mais permet de choisir son personnage en fonction de ses affinités et des nécessités du groupe. Il vous est donc possible d’opter pour Lifeline la soigneuse, Wraith la tueuse furtive ou Pathfinder le robot qui aime se faire tirer. Bon, le revers de la médaille est que certaines Légendes s’avéreront plus utiles et qu’une meta s’est vite mise en place. On retrouve donc souvent les mêmes têtes, mais à nouveau, les développeurs sont là. Avec l’arrivée de la tristounette Saison 1 sur Apex Legends, nous avons eu le droit à de l’expérience supplémentaire qui peut vous être octroyé en fonction de la Légende utilisée. Ce bonus d’expérience diminue et pour en profiter au maximum, il faudra varier les Légendes jouées.

L’expérience sert à quoi ? A débloquer des cosmétiques, via un store dédié. Loin d’être un pay-to-win, ce sera vraiment pour la frime et c’est pour moi un point en demi-teinte. La grande partie des skins proposés manque de panache et paraisse même parfois assez fade en définitif. De plus, il y a trop d’objets à débloquer et on se retrouvera souvent à récupérer des customisations pour des Légendes qu’on ne joue pas, ou des armes qu’on ne sort pas. Un store qui manque un peu d’intérêt, nous verrons ce que l’avenir nous réserve de ce côté.

Un hacker sachant hacké sans son chien est un bon…hacker?

Du côté des choses qui ne vont pas, on notera la présence de hacks divers et variés qui peuvent nuire à l’expérience de jeu. Toutefois, la lutte des développeurs contre ces tricheurs est de tous les instants. Des crashs aussi, qui tendent à disparaître au gré des patchs, mais qui était pénalisant d’autant qu’il n’existe pas de mode spectateur. Ce qui fait que si vous jouez en groupe et que vous êtes victime d’un crash, vous êtes bon pour attendre que vos copains ne meurent également… ce qui peut s’avérer parfois long mais pas forcément amusant.

On a aussi des problèmes d’équilibrage et certaines armes et Légendes s’avèrent un peu inintéressants. Mais à nouveau, les développeurs sont sur la balle et travaillent à nous rendre un jeu plaisant. Ce ne sont pas que des paroles en l’air puisque des premiers patchs ont été mis en place, cherchant à remettre des personnages ou armes en avant.

Qui aura le plus gros gun?

Peu gourmand, présent sur la presque totalité des plateformes, qualitatif, Apex Legends est une réussite. Je ne vais pas vous le cacher, c’était mon premier Battle Royal et j’ai donc découvert la difficulté de ce type de jeu. Défaites après défaites, j’en ressortais cependant toujours content car il y a ici une réelle courbe de progression et le jeu se renouvelle à chaque partie (oui bon, c’est le principe des Battle Royal…). Une communication volontairement discrète a réussi à faire de ce jeu une belle surprise, LA surprise en fait de ce début d’année.

On regrettera cependant l’arrivée de la première Saison de jeu qui n’apporte pas grand-chose, ce malgré un fort potentiel. Mais nous savons déjà que cette Saison a été précipitée (merci Electronic Arts très certainement) et que les suivantes tireront sans doute parti de cette erreur de jeunesse.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *